Logo UPerform
Services
Performance

L’intérêt du sprint chez l’athlète d’endurance

par Uperform

La course à pied, bien que discipline ancestrale, est plus que jamais à la mode ! On n’a jamais vu autant de coureur dans les rues, en forêt ou même à l’intérieur sur tapis.

A Uperform, ce n’est pas pour nous déplaire. Nous encourageons fortement la pratique d’activité physique régulière, en accord avec les recommandations de l’organisation mondiale de la santé.

 

Il est traditionnellement admis que les entraînements des athlètes d’endurance sont principalement composés de … courses d’endurance. L’ athlète a besoin d’ajouter des heures de vol à son compteur pour habituer son corps et renforcer la capacité de ses tissus à supporter les contraintes mécaniques
qui lui sont appliquées. A ces sorties s’ajoutent également des séances de fractionnés, plus intenses et moins monotones. Cependant, rares sont les coureurs qui intègrent des séances de sprint dans leur planification … et pourtant !

 

La VO2Max (consommation maximale d’oxygène) et l’économie de course ont longtemps été vus comme les principaux facteurs de la performance d’endurance. Pourtant il semblerait que seule la VO2Max soit pleinement développée dans les entrainements classiques et la plupart des athlètes élites ont atteint un plateau.

 

Ce n’est que récemment que la puissance musculaire et le renforcement  explosif ont été considérée comme facteur déterminant de l’économie de course. En effet, des études prometteuses montrent que l’intégration de séances de sprint (appelées SIT – sprint interval training) améliore la performance des coureurs sur une course de 10 kilomètres.

 

 

L’explication de cette amélioration vient en partie du fait que ces entrainements, nettement plus explosifs que ce à quoi les athlètes d’endurance sont généralement exposés, augmentent la raideur musculotendineuse. Cette modification de propriété tissulaire est directement associée à l’économie de course, en réduisant la consommation d’oxygène à une vitesse donnée.

 

Les séances de sprint se composent de mini-courses de 30 à 60m à intensité maximale. Il est recommandé de réaliser 2 fois ce type d’entrainements/semaine en faisant 4 séries de 3-4 sprint par entrainement. Le temps de récupération entre les sprints se doit d’être élevé (60 à 300secondes), permettant ainsi une récupération quasi complète.

 

Contactez-nous pour plus d’info.

 

We care, you perform.

 

 

Bibliographie
Koral J, Oranchuk DJ, Herrera R et Millet GY. Six Sessions of Sprint Interval Training Improves Running Performance in Trained Athletes. J Strength Cond Res. 2018 Mar;32(3):617-623. Lum D, Tan F, Pang J et Barbosa TM. Effects of intermittent sprint and plyometric training on endurance running performance. J Sport Health Sci. 2019 Sep;8(5):471-477.

Performance

Evaluation du sportif : le profil force-vitesse

Performance

Evaluation du sportif : le profil force-vitesse

Pathologies

Pourquoi les enfants devraient jouer à plusieurs sports ?

Pathologies

Pourquoi les enfants devraient jouer à plusieurs sports ?

Healthy life

La croissance et le renforcement musculaire

Healthy life

La croissance et le renforcement musculaire

Performance

Le foam roller et ses intérêts

Performance

Le foam roller et ses intérêts

Newsletter

Quels sujets souhaitez-vous recevoir dans votre boîte mail ? *

Tout cocher / décocher

Contact

Nous contacter

©2020 Revitalize SPRL.

 Créé par Artimon Digital

- Cookies