Logo UPerform
Actualités
Healthy life

Comprendre l’insomnie pour mieux la traiter

par Clément Letesson

Nous sommes tous susceptibles de souffrir, à un moment de notre vie, d’insomnies. Ces épisodes ont lieu souvent dans un contexte de stress et d'anxiété, qui peut - par exemple - être dû à des difficultés professionnelles ou familiales.

D’ailleurs, une enquête récente a montré qu’un belge sur trois se plaint de troubles du sommeil de façon quotidienne, et presque 75% d’entre eux rapportent des plaintes d’insomnie [1]. Le caractère ordinaire de la plainte d’insomnie va, bien souvent, entrainer une confusion entre le symptôme et la pathologie. C’est pourquoi, à travers une série d’article, nous tenterons de répondre à 3 questions :

 

1. Qu’est-ce que l’insomnie ?
2. Comment l’insomnie devient-elle chronique ?
3. Comment la traiter ?

 

 

1. Qu’est-ce que l’insomnie ?

 

L’insomnie se caractérise par une insatisfaction liée à la quantité ou à la qualité du sommeil, associée à un ou plusieurs symptômes suivants :
1. Des difficultés d’endormissement ;
2. Des difficultés de maintien du sommeil caractérisées par des réveils fréquents ou des problèmes à retrouver le sommeil après un éveil ;

3. Des réveils matinaux précoces assortis d’une incapacité à se rendormir.

 

Les difficultés de sommeil sont également à l’origine d’une détresse psychologique importante et /ou d’une altération du fonctionnement en journée (fatigue, baisse de motivation, perturbations de l’humeur, de la concentration, …). Une insomnie sera considérée comme chronique si les plaintes de sommeil sont présentes au minimum 3 nuits par semaine depuis plus de 3 mois.

 

Même s’il n’existe pas de critères quantitatifs stricto sensu pour caractériser l’insomnie, les experts s’accordent pour dire que prendre plus de 30 minutes pour s’endormir ou passer plus de 30 minutes éveillé au milieu de la nuit, représentent de bons indicateurs d’insomnie.

 

 

En raison de différences interindividuelles dans les besoins de sommeil, une réduction de la durée du sommeil n’est, à elle seule, pas nécessairement indicatrice d’insomnie. Ainsi, si vous dormez 6h par nuit mais que vous vous sentez reposé et en forme pendant la journée, il est peu probable que vous souffriez d’insomnie.

 

 

We care, you perform.

à propos de l'auteur

Clément Letesson

Docteur en psychologie, je suis spécialisé dans la prise en charge des patients souffrant de difficultés de sommeil, ainsi que dans le développement de stratégies de sommeil pour le sportif.
Mon approche comportementale et cognitive vous fournira les clés pour améliorer la qualité de vos nuits.

Healthy life

Automne, hiver et vitamine D

Healthy life

Automne, hiver et vitamine D

Healthy life

La posture parfaite n’existe pas ! Le secret c’est le mouvement

Healthy life

La posture parfaite n’existe pas ! Le secret c’est le mouvement

Healthy life

La vertèbre déplacée mythe ou réalité ?

Healthy life

La vertèbre déplacée mythe ou réalité ?

Healthy life

Le sommeil et la douleur

Healthy life

Le sommeil et la douleur

Newsletter

Quels sujets souhaitez-vous recevoir dans votre boîte mail ? *

Tout cocher / décocher

Contact

Nous contacter

©2020 Revitalize SPRL.

 Créé par Artimon Digital

- Cookies