Logo UPerform
Épaule

Instabilité de l'épaule

par Uperform

L’instabilité de l’épaule est une pathologie survenant généralement à la suite d’une luxation de l’épaule ou de (sub)luxations récidivantes. Cela correspond à la perte de contact entre la tête de l’humérus et la glène.

1) Un peu d’anatomie :

 

L’articulation de l’épaule est composée de 3 os : la clavicule, la scapula (ou omoplate) et l’humérus.
Sa mobilité et sa stabilité sont assurées par un complexe musculo-tendineux et ligamentaire.

 

 

2) Qu’est-ce qu’une instabilité d’épaule ? Quelle différence avec une luxation d’épaule ? Quels sont les mécanismes lésionnels ?

 

L’instabilité de l’épaule est une pathologie survenant généralement à la suite d’une luxation de l’épaule ou de (sub)luxations récidivantes. Cela correspond à la perte de contact entre la tête de l’humérus et la glène.

 

Ce type d’incident crée un distension voire rupture des certains de ces ligaments, provoquant une fragilité et une instabilité chronique de l’épaule.
La situation peut vite escalader pour entrer dans un cercle vicieux :

  • Au plus le nombre d’épisodes de (sub)luxation augmente, au plus l’articulation sera instable et les structures abimées.
  • Au plus l’épaule sera instable, au plus elle risquera de se luxer, parfois dans des gestes anodins

A noter qu’au plus le sujet subit un premier évènement de luxation jeune, au plus le risque de récidive sera important.

 

Les mécanismes lésionnels peuvent être divers. Ils sont cependant généralement liés à un premier traumatisme.

  • Instabilité/laxité ligamentaire
  • Mouvement brusque d’armé du bras
  • Choc direct violent

 

Dans d’autres cas, ce sont des microtraumatismes répétés qui peuvent créer l’instabilité, sans réel évènement luxant.

 

Cette pathologie touche majoritairement les patients jeunes et actifs, en particulier les femmes (laxité supérieure). Les premiers évènements de luxation surviennent le plus souvent durant la pratique d’un sport.

 

3) Quels sont les symptômes ?

 

Les plaintes générales rencontrées par les sujets atteints d’instabilité d’épaule sont :

 

  • Douleurs vives et gênantes dans le quotidien
  • Sensation d’instabilité, de dérobement
  • Raideur de l’articulation
  • Blocage articulaire
  • Craquements

 

Comment mentionné plus tôt, les évènements de (sub)luxation récidivantes sont également un signe évident d’instabilité de l’épaule.

 

4) Est-ce grave ?

 

L’instabilité d’épaule est un problème relativement fréquent chez le jeune sportif, en particulier dans les sports impliquant un mouvement d’armé (handball, volleyball, tennis, …). Au plus tôt sera posé le diagnostic, meilleur sera le pronostic.

 

L’intensité de la douleur ainsi que le niveau de perte de fonctionnalité du genou sont toutefois propres à chaque situation.

 

5) La chirurgie est-elle obligatoire ?

 

La chirurgie ne concernera qu’une petite proportion des pathologies de ce type et ne doit en aucun cas représenter un traitement de première intention.

 

Elle sera réservée aux patients dont les traitements kiné et médicaux ont échoué.

Son but sera de stabiliser l’épaule afin d’empêcher les luxations à répétition et permettre la reprise des activités tout en prévenant d’éventuelles complications qui pourraient survenir suite à la dégradation progressive de l’articulation.

 

6) Comment se déroule la rééducation ?

 

Le traitement kiné s’axera sur :

  • L’éducation du patient quant à sa pathologie et aux informations à retenir afin d’éviter les récidives/complications
  • L’obtention d’amplitudes de mouvements normalisées
  • La remise en charge de manière progressive de l’articulation
  • Le renforcement musculaire global et spécifique de l’épaule et du dos (force, contrôle neuromusculaire, stabilité, …)
  • La réathlétisation et la remise dans le geste sportif (avec correction technique au besoin)

 

7) Vais-je retrouver mon niveau d’avant blessure ?

 

Si ce type de pathologie doit être surveillée, elle ne vous empêchera pas de revenir à votre niveau optimal de performance.

Veillez toutefois à ne pas laisser les épisodes s’enchainer, au risque de diminuer le pronostic favorable de récupération.

8) Puis je continuer à m’entrainer ?

 

En cas d’épisode de subluxation, l’arrêt de l’activité sportive est la plupart du temps importante afin de ne pas aggraver la lésion.

Consulter un professionnel de santé permet ensuite de déterminer la marche à suivre afin de retourner au plus vite à votre pratique sportive en toute sécurité.

 

9) Que puis-je faire pour accélérer le processus?

 

Afin d’accélérer le processus de guérison, veillez à respecter au mieux les recommandations des professionnels de santé avec lesquels vous collaborez.

La paresse ou, au contraire, l’excès de zèle, seront vos ennemis.

A l’inverse, discipline, rigueur, persévérance ainsi qu’un état d’esprit positif et volontaire vous aideront à revenir au plus vite en pleine forme !

 

 

 

We care, you perform.

Épaule

Lesion slap

Newsletter

Quels sujets souhaitez-vous recevoir dans votre boîte mail ? *

Tout cocher / décocher

Contact

Nous contacter

©2020 Revitalize SPRL.

 Créé par Artimon Digital

- Cookies